En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

Prothèses mammaires PIP

Mis à jour le 12/04/2013

La conduite à tenir, la prise en charge des complications par l'Assurance Maladie

Quelle est la conduite à tenir ?

 
Suite à de nombreux signalements d'incidents, les implants mammaires pré-remplis de gel de silicone fabriqués par la société POLY IMPLANT PROTHESE (PIP) ont été retirés* du marché le 29 mars 2010. * décision de l'Afssaps du 29 mars 2010.
Les incidents qui ont été signalés concernent essentiellement des ruptures de l'enveloppe de la prothèse. 
À la suite des résultats de tests complémentaires, de nouvelles recommandations pour le suivi et la prise en charge des personnes concernées ont été annoncées par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) le 28 septembre 2010. 

En France, les implants mammaires pré-remplis de gel de silicone concernent environ 30 000 femmes, qu'elles aient été opérées pour de la chirurgie reconstructrice (après un cancer du sein par exemple) ou pour de la chirurgie esthétique. 
Il n'existe cependant pas de signes avant coureurs permettant à une femme concernée de savoir qu'une prothèse va se rompre. 
Si vous portez ce type d'implant mammaire, il est donc conseillé de consulter votre chirurgien ou l'établissement de santé dans lequel vous avez été opérée.